Crème de citron au vin blanc

Les gâteaux, c’est bien, mais parfois, on a envie de quelque chose de plus léger.  Cette semaine, c’est mon tour. D’habitude, je suis très gâteaux, mais je crois que mon estomac ne s’est toujours pas remis de ses orgies de fin d’année. Deux Réveillons, des déjeuners pantagruéliques, galettes, bûches, raclettes… Bref, c’était trop. Alors le week-end dernier, j’ai décidé de manger léger !

Fidèle à mon habitude, j’ai utilisé une vieille recette. Mon arrière-grand-mère Elisabeth n’avait pas pareille recette dans son précieux cahier, mais un livre de recettes des années 50 !

Le mélange vin/citron peut paraître osé (quoique quand on pense à la crème bachique…), mais ce sont deux produits acides, et ils se marient à merveille. Le mieux ? J’ai trouvé des fraises dans mon supermarché (oui, en janvier…ce n’est pas bien mais j’ai craqué). La fraise couronne le plat en douceur, et c’est une véritable merveille !

Qui en veut ?


Pour 8 personnes
Temps nécessaire : 1 heure
Coût : €€

Matériel :

1 grande casserole
2 saladiers/terrines cul-de-poule (enfin au moins un, si vous êtes un peu à court de vaisselle)
1 balance de cuisine
1 verre doseur
1 cuillère en bois
1 fouet électrique (pour monter les blancs en neige)
8 bols pour la présentation (au moins, tout dépend de la taille ! Vous pouvez aussi choisir des verrines, un saladier, des cuillères de service…Tout ce qui vous inspire !)


Ingrédients :

4 œufs
40 grammes de Maïzena (ou de farine)
1/2 L de vin blanc sec (si vous n’avez que du moelleux, ne mettez que 200 grammes de sucre pour conserver un peu l’acidité du mélange)
250 grammes de sucre
6 cuillères à soupe de jus de citron


Préparation :

Cassez vos œufs et séparez les blancs des jaunes. Mettez chacun dans un saladier. Les blancs peuvent attendre au frais, ils n’en monteront que mieux. On s’occupe d’abord des jaunes !

Rajoutez la Maïzena au-dessus des jaunes, et mélangez. Vous pouvez utiliser un fouet de cuisine, mais ce n’est pas essentiel. La Maïzena se mélange assez bien, mais ça ne signifie pas que vous devez bâcler l’étape mélange !!!

Une fois que la préparation jaunes/Maïzena est bien homogène, rajoutez le sucre petit à petit sans cesser de mélanger. Recommencez avec le jus de citron, puis le vin blanc. Votre mélange doit être presque ocre, et liquide comme un sirop.

Versez votre mélange dans la casserole (on aurait pu l’y mettre dès le début, surtout si vous avez assez peu de vaisselle (le bon souvenir de mes années d’études…) ou si vous devez tout laver à la main). Faites chauffer l’ensemble à feu doux, tout en remuant soigneusement.

Attention, ça risque d’être un peu long. Il est très tentant d’allumer le feu pour que ça aille plus vite, mais évitez ! (à moins d’être vraiment pressé…) Si le feu est trop fort, le mélange risque d’attacher, et votre bonne petite crème aurait un goût de brûlé… 😦

Au bout d’une dizaine de minutes, la préparation doit être devenue assez épaisse, un peu comme une crème dessert. Il ne doit pas y avoir de grumeaux ! Éteignez le feu, ôtez la casserole (la chaleur résiduelle continue la cuisson), et transvasez dans votre saladier (celui où vous avez fait le mélange d’avant cuisson). Laissez refroidir durant quinze minutes. Profitez-en pour souffler un peu, vous l’avez bien mérité !

Passé les quinze minutes, laissez la crème aux jaunes tranquille pendant un petit moment, et occupez-vous des blancs. Montez-les en neige très ferme, au moins jusqu’à la petite pointe en ôtant le fouet (a.k.a. le bec d’oiseau). Évitez de trop monter cependant, les blancs seraient plus difficiles à incorporer…

Une fois vos blancs bien montés, ajoutez-les à la crème aux jaunes, encore tiède, un peu à la façon de la crème Napolitaine. Si vous avez besoin de réviser la technique, c’est par ici 😉

Votre mélange final doit être bien mousseux et avoir une belle couleur jaune pâle. Répartissez-le dans vos ramequins, et mettez au frais pendant au moins trois heures.

Si vous avez des fraises ou des fruits rouges, disposez-les artistiquement sur le dessus juste avant de servir.

Et maintenant, plongez la cuillère dans un nuage…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s