Des chouquettes toutes choutes

Noël est passé, mais les Fêtes sont bien là ! C’est le moment de l’année où tous les excès sont permis. Vous êtes au régime ? Quelques douceurs ne vous feront pas de mal…si vous reprenez les efforts après bien évidemment 🙂 Ce n’est pas pour rien qu’on appelle cette période la trêve des confiseurs !

Lorsque j’étais enfant, les fêtes se passaient souvent chez mes grands-parents. Ma grand-?mère (fille d’Elisabeth dont le blog porte le nom !) avait à cœur de nous servir de petites douceurs. Elle ne nous voyait pas souvent ! C’est cela qui m’a donné l’idée de faire des chouquettes. Pourquoi ne pas en servir à vos invités le matin du 1er janvier ? Il est bon, après une nuit de fête, d’avoir quelque chose de léger à se mettre sous la dent pour se remettre des possibles excès de la veille !

On s’y met ?


Pour une trentaine de chouquettes
Temps nécessaire : 2 heures (cuisson comprise)
Prix :

Matériel :

1 four
1 plaque de four
papier sulfurisé
1 poche à douille (qui peut être remplacée par 2 petites cuillères !)
1 pinceau de cuisine (facultatif si on accepte d’y mettre les doigts – propres évidemment. C’est pour faire la dorure !)
1 fourchette
1 cuillère en bois
1 casserole
1 petit bol (qu’on utilisera deux fois)
1 balance de cuisine (ou un verre doseur)


Ingrédients :

1 pot de cristaux de sucre (se trouve dans les bons supermarchés pour moins de 2€)
125 grammes d’eau
125 grammes de lait
100 grammes de beurre
1 pincée de sel fin (à ne pas oublier ! Le sel aidera les chouquettes à gonfler !)
150 grammes de farine
4 œufs
30 grammes de sucre


Préparation :

Préchauffez votre four à 180°C. Ni plus, ni moins !

La première étape est de réaliser ce que les professionnels appellent une panade. Bêtement, il s’agit de la première étape de la pâte à choux. Pour cela, faites chauffer à feu doux le lait, l’eau, le sel et le sucre dans la casserole. Mélangez régulièrement. Le but est de faire fondre entièrement le beurre ! Une fois cela fait, laissez bouillir quelques secondes.

Pendant que le beurre fond tranquillement, pesez votre farine dans le petit bol. Une fois que le lait bout, retirez la casserole du feu et rajoutez la farine d’un seul coup (très important !). Remuez rapidement le mélange. D’abord la pâte fera des grumeaux (ENNEMI !!!!), mais ne vous déstabilisez pas pour autant. Les grumeaux vont se défaire, puis la pâte va prendre un bel aspect lisse.

La pâte doit se détacher des parois de la casserole ; elle doit donc être assez sèche. Si elle colle encore un peu, remettez sur le feu quelques secondes sans cesser de remuer. Félicitations, vous avez fait une panade 🙂 (et n’oubliez pas de retirer du feu après…)

Reprenez le petit bol (la farine est sèche, donc le bol est réutilisable) et cassez-y les œufs. Battez-les bien. La recette traditionnelle des choux demande de les ajouter un par un, mais les œufs battus sont plus faciles à doser !

Ajoutez progressivement les œufs. On verse, on mélange. On verse, on mélange. La pâte va vite prendre un aspect collant. Le but est de ne pas avoir de grumeaux (vous vous en doutez^^) autant que de trouver la bonne consistance. Comment savoir si on a trouvé la consistance parfaite ? Votre pâte à choux doit ressembler à une pâte à gâteaux, et ne pas se recoller immédiatement lorsqu’on passe le doigt au milieu ! (c’est difficile à trouver, mais mieux vaut avoir une pâte trop sèche que trop liquide : c’est plus facile à rattraper !)

Une fois que la pâte est prête, remplissez votre poche à douille et faites de petits tas d’environ 5cm de diamètre sur votre plaque recouverte de papier sulfurisé. En gardant la poche bien droite, vous ferez des tas bien réguliers. Vous n’avez pas de poche à douille ? Remplissez une cuillère à café de pâte, et déposez la pâte sur la plaque à l’aide de la seconde cuillère. Et hop ! on passe au tas suivant !

Les choux ont une petite queue en l’air ? La pâte était légèrement trop sèche. Pas d’inquiétude, ça se rattrape très bien. Mouillez deux doigts d’eau tiède et appuyez légèrement sur la petite queue qui dépasse. Problème réglé 🙂

Une fois tous vos tas formés, prenez le reste d’œuf battu et enduisez-en vos choux. Pas de pinceau sous la main ? Laissez votre matériel de peinture dans son tiroir, et utilisez vos doigts. C’est pas terrible, mais toujours mieux que d’avoir des choux tout pâlots… (n’oubliez pas de vous lavez les mains évidemment, et retenez-vous de vous lécher les doigts avant d’avoir fini d’enduire les choux^^)

Courage, c’est presque fini ! Prenez maintenant la fourchette et tracez un petit trait sur chacun de vos choux. Autrement, ils risqueraient d’exploser à la cuisson !

Pour finir, saupoudrez de sucre en cristaux.

Enfournez 40 minutes. Surtout n’ouvrez pas le four ! Les choux retomberaient.

Vous remarquerez que les choux « bronzent » très vite. Pas de souci, c’est normal. Ils ne vont pas brûler pour autant. C’est à cause de la dorure à l’œuf. Ce n’est pas parce que le dessus est cuit que l’intérieur l’est !

Sortez du four dès la fin de la cuisson.

Vos invités vont se régaler !

Advertisements

Une réflexion sur “Des chouquettes toutes choutes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s